Le jury

Annie Lévesque – Peintre en arts visuels et propriétaire

Originaire de Rivière-du-Loup, Annie Lévesque est propriétaire de la Galerie Ni Vu Ni Cornu, vouée à la diffusion, la promotion et la vente des créations d’artistes professionnels pratiquant en arts visuels ou en métiers d’art. Ni Vu Ni Cornu soutien le travail de plus de 40 artistes québécois, dont plusieurs artistes de la relève professionnelle.

Récipiendaire de nombreux prix au Québec, Annie est peintre professionnelle depuis 2006, co-fondatrice du  Circuit des créateurs de la Côte-de-Beaupré et des Ateliers Ni Vu Ni Cornu ainsi que présidente du Regroupement des intervenants culturels de la Côte-de-Beaupré - RICCB depuis 2017. De plus, elle est chroniqueuse radio à CKRL 89,1 depuis 2014 et conceptrice - animatrice de l’émission L’Artiste Entrepreneur diffusée à MAtv Québec, en 2018.


Elle détient un baccalauréat en arts visuels, profil entrepreneurial et une maîtrise en gestion du développement culturel. Sa passion pour la diffusion, la promotion et la vente des créations d’artistes l’a conduite, en 2016, à être sélectionnée pour la deuxième cohorte de l’Institut du mentorat entrepreneurial - IME - de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec - CCIQ.

La diversité des domaines professionnels dont proviennent les membres du jury est une force qui apporte une richesse de savoir à la galerie.


Définition: l’interdisciplinarité est fondée sur le décloisonnement des disciplines. Les disciplines associées, tout en gardant leurs spécificités, participent à un projet collectif en y apportant leurs savoirs et leurs méthodes. Elles collaborent et échangent entre elles pour répondre aux besoins de l’action et de la compréhension. L’interdisciplinarité est au service des disciplines dans un souci de retombée ou d’utilité directe à court ou moyen terme.
– Académie de Reims, sept.2000

Fanny H-Levy - Artiste en arts visuels

Fanny H-Levy est une artiste en arts visuels de la ville Québec. Elle a présenté sa recherche en dessin actuel au cours d’expositions solos et collectives, en France et principalement au Québec. Elle est à l’initiative de plusieurs projets de médiation culturelle (2016, 2017, 2020) et est à l’origine de dispositifs de dessin participatif depuis 2018.


Sa pratique à échelle locale dans les milieux communautaires et différents espaces publics affirme son engagement social et micropolitique par l’art. Elle coréalise également une série de films courts diffusés en 2019 (MNBAQ, Maison pour la danse, cinéma Cartier) portant sur des artistes issus de l’immigration œuvrant dans la communauté de la ville de Québec. Elle est actuellement à la coréalisation d’un film sur l’art comme alternative dans le milieu de la santé mentale, entre Québec et Montréal.

GALERIE D’ART

Marilie Labonté - Doctorante en muséologie, médiation, patrimoine

Marilie Labonté est titulaire d’un baccalauréat en histoire de l’art de l’Université Laval et d’une maîtrise en muséologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Au cours de sa maîtrise, elle s’est intéressée à la création et à l’exposition d’œuvres contemporaines en lien et en dialogue avec les collections historiques de musées. 


Actuellement doctorante en muséologie, médiation et patrimoine à l’UQAM, ses recherches s’orientent sur la présence accrue de l’art contemporain à l’intérieur des musées et sur l’histoire des expositions de collections dans les musées d’art. Commissaire et chercheuse indépendante, elle a travaillé à l’élaboration de différents projets, tels que deux expositions (Il était une fois…275 ans d’histoire, Musée Marius-Barbeau (6 octobre 2012 au 22 avril 2013); Ruralité en noir et blanc, Moulin La Lorraine centre d’art (21 septembre au 15 décembre 2013)) et la rédaction de divers documents auprès de musées, de centres d’exposition et d’artistes.

Anne-Yvonne Jouan

Anne-Yvonne Jouan est diplômée en histoire de l'art de l'École du Louvre (Paris-France) avec une spécialité en peinture française. Elle est par ailleurs titulaire d'un master en droit des affaires de l'Université de droit (Angers-France) ce qui l’a conduit à être nommée commissaire-priseur en France pendant dix ans, période durant laquelle elle expertise et vend aux enchères des milliers d’œuvres d’art. Arrivée au Canada en 2006, elle perfectionne la technique du dessin académique à l’Academy of Realist Art (ARA) de Toronto. Membre du collectif ETC…. et du regroupement Bleu (les artistes de l’île d’Orléans), elle expose régulièrement son travail au Canada. Elle a été commissaire de nombreuses expositions et participe régulièrement à des jurys de pairs dont Beauce Art, l’International de la sculpture.

Crédit photo : Débora Flor